Nous continuons à mener activement des démarches vis-à-vis des services de l’État.

Suite à notre demande en date du 8 août, nous avons reçu une partie des documents des différents services instructeurs :

  • avis du préfet du Tarn
  • rapport et avis du délégué départemental du Tarn de l’Agence Régional de Santé (ARS) Occitanie
  • rapport et avis du directeur départemental des territoires du Tarn
  • rapport et avis du directeur régional de l’environnement de l’aménagement et du logement d’Occitanie
  • avis du directeur régional des affaires culturelles d’Occitanie
  • avis de M. le président du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc (PNRHL)
  • avis de la déléguée territoriale d’Occitanie de l’INAO
  • avis de M. le maire de Fontrieu (attention, dans le document transmis par la préfecture, il manque une page. Vous trouverez le document complet sur le site de la Mairie de Fontrieu)

Il manque à ce stade les rapports du ministre de l’économie et du Commissariat général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGIET) qui ne sont pas encore parvenus à la Préfecture. Le Collectif va relancer la DREAL pour les obtenir auprès du service qui les détient.

Si l’obtention de l’ensemble de ces documents peut être considérée comme logique et normale au regard du droit, le collectif tient à souligner néanmoins la démarche de transparence des services de la préfecture.

Vous constaterez à la lecture de ces rapports et avis que les dangers et risques que nous dénonçons sont aussi identifiés par les divers services compétents, par exemple :

  • risques sur les captages en eau potable [agence régionale de santé]
  • risques de contamination des nappes avec des impacts sur les captages d’eau potable et de source (Mont Roucous ®) [direction départementale des territoires]
  • impacts sur les activités agricoles [idem]
  • forte sensibilité environnementale de la faune [parc naturel régional du Haut-Languedoc]
  • etc…

En revanche, il faut souligner que les conclusions sont en complet décalage avec les réserves émises. Tous ces services émettent un avis FAVORABLE (à l’exception de la direction départementale du territoire qui n’émet pas formellement un avis).

En résumé, en avant pour des activités dangereuses dans un milieu extrêmement sensible, et que l’entreprise fasse en sorte qu’il n’y ait pas de problèmes !

Nous restons donc plus que jamais attentifs et déterminés.

Le collège de Stop Mines 81 a rencontré l’ensemble des conseillers municipaux ainsi que M le Maire vendredi 13 septembre à la salle de Biot.

L’objectif principal de cette réunion était de présenter le point de vue et les arguments du collectif, tendant à démontrer la dangerosité du projet de mine de tungstène et donc la nécessité de s’opposer à son avènement.

Les échanges ont été cordiaux et constructifs comme vous pourrez le découvrir dans notre compte-rendu . Le collectif tient à remercier le conseil municipal et Monsieur le Maire pour ce temps de dialogue.

Vous avez été nombreux lors de la journée d’information à nous demander de pouvoir consulter sur le site nos jolis panneaux, voici chose faite !

Est à noter que sur proposition de Monsieur le Maire, ces panneaux seront affichés lors de la réunion publique d’information programmée par les services de l’État le 30 septembre prochain (article plus détaillé à venir).

Restons plus que jamais vigilants et déterminés.

Le collectif.

Nous étions plus de 300, un grand merci encore à vous tous d’être venus si nombreux! Un merci particulier à nos amis de #StopMineSalau #StopMine23 et de Salsigne #Gratte-Papiers , pour leur partage et leurs témoignages des conséquences désastreuses d’un tel projet…

La mobilisation continue, nous ne nous laisserons pas faire !

Couverture médiatique

JT 19-20 Midi-Pyrénées – France 3 Occitanie – 1er septembre 2019
Dépêche France Bleu Occitanie 1er septembre 20h37

L’association Stop Mines 81 vous invite à la rejoindre

Il est urgent de faire connaître les graves conséquences qu’aurait l’ouverture et l’exploitation d’une mine de tungstène sur la santé, les productions locales, l’eau, l’environnement, la qualité de vie et des paysages. Ce qui se passe dans la vallée de l’Orbiel (Aude) en donne un bon aperçu !

  • 9 h : randonnée pédestre sur le site (5 ou 10 km) ou info sur place
  • 10 h : balade naturaliste guidée sur la zone humide de Pessols et les milieux humides de Cadoul et Fumade. RDV devant la bannière de l’APIFERA -Départ en voiture depuis Sablayrolles
  • 12 h : marché des producteurs et buvette pour se restaurer

Après-midi : présentation des enjeux, débats, diaporama, expo pédagogique