Une relation au bénéfice de tous !?

Le 3 décembre, lors de la réunion publique organisée par Tungstène du Narbonnais (TdN), Mr le Maire de Fontrieu questionnait les dirigeants de cette société sur les raisons justifiant leurs absences lors de la réunion publique du 30 septembre. Mr Wessels (Président de TdN), après s’être excusé, tenait les propos suivants : « Nous ne croyons pas que nous serons capables de développer, de faire du business, de développer des projets quelque part sans un partenariat avec le territoire. Et vous allez voir, ce soir, en fonction de ce que nous allons vous dire, que nous croyons que c’est possible de créer une relation qui est au bénéfice de tous. »

Depuis la parution de l’étude commandée par la mairie de Fontrieu et réalisée par l’ONG SystExt, ce partenariat chimérique apparaît plus que jamais improbable. Les points de vigilance à considérer durant toutes les éventuelles phases du projet et les risques environnementaux potentiels ont été inventoriés en page 5, 6 et 7 du rapport. Tous sont suivis de recommandations à l’attention des élus de la commune de Fontrieu. En voici quelques-unes : clarification des engagements du porteur de projet, prise en compte de certains risques jusque-là ignorés, demander aux autorités l’interdiction de tous travaux d’exploration par sondage dans l’emprise du périmètre de protection rapprochée (PPR) du forage d’Arcanic, ainsi que dans la zone du périmètre de protection éloignée (PPE) qui intersecte le compartiment « Centre », etc…

La municipalité, alors qu’elle avait déjà émis des réserves lors de son avis remis au préfet courant 2019, a immédiatement réagi en adressant le 8 juillet dernier un courrier au ministre de l’économie, des finances et de la relance et à TdN. Stop Mines 81 souligne la qualité de ce courrier et le fait que les mises en garde et recommandations proposées par SystExt y sont largement reprises. La municipalité va même au-delà en demandant l’interdiction de travaux sur la zone complète du PPE du forage d’Arcanic. Face à une telle détermination, et un tel degré de responsabilité, les services de l’État ne pourront pas ignorer ces avertissements, émanant de notre territoire.


Sur ce plan, sont tracées en orange et en vert les zones de protection du forage d’Arcanic. Le rectangle bleu correspond aux délimitations de l’éventuel permis de recherche. Les balises bleues à l’intérieur correspondent aux sondages qui ont eu lieu dans les années 80 et pour lesquels la présence de tungstène est avérée.

Sans autorisations de travaux sur la zone verte,
un permis de recherche pourrait-il être conduit ?

Que l’on soit élu, membre d’associations ou habitant,
la préservation de notre territoire sera notre priorité

Quant à la proposition de partenariat de TdN, dont les fondations auraient été bâties avec un mélange d’imprécisions et d’omissions, le voilà bien compromis. Dans un courrier du 20 juillet, adressé au maire de Fontrieu par TdN, on peut lire : « Il nous appartient, à la Commune de Fontrieu et à Tungstène du Narbonnais, d’envisager ensemble les voies et les moyens de formaliser ces engagements pris par Tungstène du Narbonnais SAS ». Nous félicitons les élus qui, dans un courrier adressé à TdN le 28 juillet, ont répliqué à ces messieurs qu’il n’appartient pas à la commune de Fontrieu d’être responsable des conditions de réalisation du projet.

TdN « […] Pas […] capables […] de faire du business […] sans partenariat avec le territoire. » !

Dont acte ! À l’analyse de ces propos tenus lors de la réunion publique de décembre par le porteur de projet, et aux vues des dernières actualités sur le dossier de demande de PERM de La Fabrié, il ne reste à Tungstène du Narbonnais qu’à tirer les conséquences et oublier son projet de « business »…

Sinon, les mensonges s’ajouteront aux omissions et imprécisions !!

Dans les temps qui viennent, nous reviendrons plus en détail sur ces omissions et imprécisions…